Edith Jolicoeur, Consultante branchée

LE SAVIEZ-VOUS?

Parallèlement à sa pratique artistique, Edith Jolicoeur est aussi consultante dans l'utilisation stratégique du Web et des réseaux sociaux.

Sa mission : Aider les artistes, travailleurs autonomes, les organismes et les petites entreprises à tirer profit du Web et des réseaux sociaux.

Son leitmotiv : « Ce n’est pas parce qu’on est éloigné géographiquement qu’on doit l’être numériquement! »

Services offerts :

CONFÉRENCES

FORMATIONS

COACHING

GESTION DE COMMUNAUTÉ 

COMMUNICATIONS NUMÉRIQUES

 

Blog

Profession artiste : 3 constats personnels et 3 conseils gratuits!

Edith JOLICOEUR « PAYSAGE & SAISONS CHARNIÈRES »PRÉAMBULE :

J’ai commencé à peindre et dessiner dans la chaise haute. J’ai remporté mon premier concours de dessin en 1980 (à la maternelle) et pourtant, j’ai mis du temps à dire que j’étais une artiste.

J’ai été en « voie de professionnalisation » à partir de 1999 et j’ai finalement obtenu un statut d’artiste professionnelle au sens de la loi en 2003. J’ai obtenu ma première bourse CRÉ-CALQ en 2006 et je dois facturer les taxes de vente sur mes oeuvres depuis 2010.

MES CONSTATS :

1- La reconnaissance, c’est flatteur

Plusieurs fois par année, des gens me contactent parce qu’ils ont entendu parler de mes réalisations artistiques et de mon «succès » en souhaitant que je leur explique comment devenir artiste, eux aussi. (Le succès, c’est bien relatif. M’enfin, c’est flatteur.)

2 – Être artiste, ce n’est pas seulement une question de talent

Les gens ont ben beau être bons, pour être artiste, le talent, ce n’est pas suffisant. Ou, du moins, pour vivre de son art, ce n’est pas suffisant. Il faut travailler fort, très fort! Savoir administrer, rédiger, présenter, traiter, diffuser, contracter!, etc. Tout ça ne s’apprend pas tout seul ni dans un claquement de doigts.

3 – Je ne suis pas un organisme sans but lucratif

Être artiste, c’est ma profession. J’y crois, j’y vois. Mais je ne suis pas un organisme sans but lucratif. Je ne peux pas toujours offrir mes conseils et mon expertise gratuitement. J’ai mis des années de pratique artistique et de formation continue pour en arriver là. Tout ça a une valeur. Si vous souhaitez un coaching ou un perfectionnement individualisé, je peux vous présenter une offre de services. Sinon…

MES CONSEILS GRATUITS

1 – Devenez membre de votre Conseil régional de la Culture

Les Conseils régionaux de la culture du Québec ont pour mission de représenter et de défendre les intérêts de leurs membres, d’assurer la concertation, l’échange et le partage d’expertise en vue de favoriser le développement artistique et culturel des régions.

Cliquez ici pour accéder à la liste des Conseils régionaux de la culture

Quand vous aurez trouvé le vôtre, explorez son site Web. Repérez la section « Devenir membre », et organisez-vous pour le devenir. Portez aussi une attention particulière à la section « Formation continue ». Comme dans n’importe quel travail, être à jour et se perfectionner est de mise. Si vous êtes déjà découragé, vous n’êtes peut-être pas prêt à être un artiste!

2 – Faites vos devoirs!

Connaissez votre discipline artistique (il y en a 11). Si vous êtes peintre, votre discipline, c’est « arts visuels ». (La peinture, c’est un médium, ce n’est pas une discipline.)

Donc, si vous êtes artiste visuel ou que vous aspirez à l’être, explorez le site du RAAV (Regroupement des Artistes et Arts Visuels) de fond en comble! Cliquez sur tous les liens, téléchargez tous les documents gratuits et commandez les autres. Lisez! Ça devrait vous occuper pour des semaines! Si vous êtes déjà découragé, vous n’êtes peut-être pas prêt à être un artiste!

3 – Travaillez, travaillez, travaillez

On ne bricole pas et on ne joue pas à être artiste. C’est vrai, être artiste est une profession passionnante. J’espère que le médecin et l’avocat sont aussi passionnés par leur travail que peut l’être l’artiste. Ce n’est pas une raison pour être sous-payé ou pour offrir tous ses conseils gratuitement.

C’est toutefois moins évident d’être bien rémunéré quand on est artiste.

Plus de 60% des artistes vivent sous le seuil de la pauvreté. Pour faire partie de la petite proportion qui gagne plus de 30 000 $ (et qui doit facturer les taxes de vente), il faut travailler en chien! Si vous êtes déjà découragé, vous n’êtes peut-être pas prêt à être un artiste!

CONCLUSION

Le secret de la réussite? Le talent ce n’est pas tout. Le travail non plus. Ça prend la vocation pour franchir toutes les étapes et ça, vous devez l’avoir en vous. C’est elle qui vous motivera à prendre les moyens pour réussir.

Quand vous serez rendu à la mise en marché de votre production artistique, vous pourrez me contacter. J’offre des services de consultation et de formation pour aider les artistes à tirer profit du Web et des médias sociaux et j’adore travailler avec des gens passionnés. Mais avant, investissez-vous et faites vos devoirs.

__________
Sources et lectures suggérées :

11 Comments

0
  • lucien

    Avant tout il faut faire ce qu’on l’aime.
    Le talent on peut l’avoir dès le départ mais il pourrait aussi vernir avec beaucoup d’entrainement et de motivation.
    Enfin un agent artistique pourrait aussi être un atout majeur.

  • chenierannie

    A reblogué ceci sur C-pour.ca and commented:
    [ Entrepreneurship artistique ] 3 constats et 3 conseils de l’artiste Édih Jolicoeur.

  • Judith

    T’es mon idole, tu as tout les talents. Tu es une artiste, une vrai, depuis toujours d’ailleurs! Je garde en mémoire celle qui se confectionnait un jeans le matin avant de partir pour l’école, ouffff, moi je n’avais même pas le temps de me sécher les cheveux!!! Bravo Édith, j’ai beaucoup d’admiration et de respect pour ce que tu fais!

    • edithjolicoeur

      Merci Judith! Tes bons mots me touchent. J’ai beaucoup de chance d’être soutenue par des gens comme toi. Merci!

  • Annick Gaudreault

    Bien dit!

  • edithjolicoeur

    Merci pour les bons mots Pierre! Oui, j’espère que ce billet en inspirera certains. 😉

  • Jean-Claude Plourde

    Bonjour Edith,

    Pour le talent, il faut savoir le perfectionner, le montrer et l’exploiter pour en vivre

    «L’habileté n’est rien sans l’occasion»
    Napoléon
    Salutations!

    • edithjolicoeur

      Merci pour les bons mots, Jean-Claude! Je retiens la citation! J’aime! 😉

Post A Comment

%d blogueurs aiment cette page :